Droits de douane — Japon — Asie de l’Encyclopédie de Droit

En, lorsque le Japon a ré-ouvert ses ports au commerce étranger, les droits de douane ont été fixés sur une base de dix ad valorem, mais ce fut presque immédiatement changé pour une valeur nominale de cinq et un véritable de trois. La douane, puis a donné une très petite retour pas plus de trois ou quatre millions de yens et le gouvernement Japonais avait pas le pouvoir discrétionnaire de modifier les tarifs. D’énormes efforts pour changer ce système ont été à la longueur de succès, et, en, le prix a été divisé en deux sections, conventionnelles et statutaires, le